La Région confie à la SAU une mission relative au futur pôle nautique bruxellois

15 mai 2019
© sau-msi.brussels (Multiple architecture & urbanism)© sau-msi.brussels (Multiple architecture & urbanism)© sau-msi.brussels (Reporters)© sau-msi.brussels (Reporters)© sau-msi.brussels (Reporters)© sau-msi.brussels (Reporters)© sau-msi.brussels (Reporters)© sau-msi.brussels (Reporters)© sau-msi.brussels (Reporters)© sau-msi.brussels (Reporters)© sau-msi.brussels (Reporters)© sau-msi.brussels (Reporters)

Sur proposition du Ministre-Président, le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a approuvé, début mai, le scénario préférentiel de développement d’un nouveau pôle nautique autour du site du Bruxelles Royal Yacht Club (BRYC), sur des terrains de la Donation royale et du Port de Bruxelles en aval du Pont Van Praet.

« Ce projet mixte ambitieux préconise la reconfiguration du site actuel du port de plaisance et du club-house du BRYC ainsi que de la zone située en surplomb, entre le canal et l’avenue Van Praet, pour y aménager un espace public de qualité, un parc, des équipements liés à l’activité nautique et portuaire, des équipements sportifs et des surfaces pour des activités productives. De quoi en faire un nouveau lieu réellement emblématique pour Bruxelles du fait de sa situation géographique et de sa singularité dans le domaine du Port de Bruxelles » souligne le Ministre-Président.

Le gouvernerment régional a chargé la Société d’Aménagement Urbain (SAU), dans son son rôle d’assemblier régional, d’examiner les moyens nécessaires pour mettre en œuvre cette vision dans le cadre du Plan Canal. Une vision qui résulte des conclusions d’une étude pilotée par la SAU, en concertation avec tous les partenaires concernés(1). Présentée en primeur ce 15 mai en soirée aux membres du BRYC par la SAU et le Port, cette étude a retenu comme scénario final, validé par le gouvernement régional, celui de ce « nouveau pôle nautique bruxellois avec un parc en balcon ».

Un projet partagé par plusieurs acteurs publics et privés

En 2017, en collaboration notamment avec perspective.brussels et l’équipe du Maître architecte dans le cadre du Plan Canal, la SAU avait initié une « Étude de définition urbaine et d'opérationnalisation pour le site de la Donation Royale et du Port de Bruxelles en aval du Pont Van Praet à Bruxelles » (réalisée par Multiple architecture & urbanism). Un site emblématique, du fait de sa situation géographique, de la présence du port de plaisance et du club-house du BRYC ainsi que de la possibilité d’y développer un programme conforme aux ambitions du Plan Canal : conserver l'activité économique et renforcer son intégration urbaine ; créer des espaces publics conviviaux et fédérateurs ; favoriser la mixité des fonctions…

Gilles Delforge, le directeur de la SAU, explique que « cette étude et le travail de coordination des acteurs publics et privés que la SAU a assuré ont permis d’identifier les besoins des divers acteurs concernés, d'organiser un consensus entre eux sur un scénario de développement conforme aux ambitions de la Région, de démontrer la faisabilité du projet et de créer les conditions opérationnelles de sa mise en œuvre. Celle-ci impliquera notamment : la relocalisation des activités de Bruxelles-Propreté situées à cet endroit (ce pour quoi la SAU et perspective.brussels objectivent les pistes possibles) ; le réaménagement des voiries Van Praet, Croix de Feu et Vilvorde par Bruxelles-Mobilité et la STIB ; des moyens publics pour la réalisation des diverses facettes du projet. Je me félicite de l’excellente collaboration qui a prévalu jusqu’ici avec toutes les parties, dont le BRYC et la Donation Royale, et du consensus sur ce scénario ambitieux. »

La SAU doit, à présent, affiner l’épure budgétaire du scénario retenu, dont le coût est actuellement estimé à 16 millions d’euros (hors réaménagement des voiries et relocalisation de Bruxelles-Propreté) sur une période de 10 ans. Ce travail sera mené en collaboration avec le Port et en concertation avec toutes les autres parties par la SAU, qui soumettra une note opérationnelle au prochain gouvernement. Celui-ci prendra alors, sur cette base, les décisions, notamment budgétaires, nécessaires pour entrer dans la phase de concrétisation.

Une composante majeure de la diversification des usages de la voie d’eau

Philippe Matthis, directeur général adjoint du Port de Bruxelles, indique que « Le Port de Bruxelles est particulièrement fier du plan de redéveloppement du pôle nautique et du travail accompli par l’ensemble des partenaires qui a permis d’arriver à ce résultat magnifique. Cette dynamique commune doit être poursuivie et le Port entend garder un rôle moteur pour la mise en œuvre de ce plan. Le nautisme, et le BRYC en particulier, constitue en effet une composante majeure de la diversification des usages de la voie d’eau, chère au Port de Bruxelles depuis de nombreuses années. Grâce à ce plan, le nautisme pourra, encore mieux qu’aujourd’hui, cohabiter étroitement et en parfaite harmonie avec l’activité économique du Port, primordiale pour le Région de Bruxelles-Capitale ».

 

(1) Gouvernement régional, sau-msi.brussels, perspective.brussels, urban.brussels, bma.brussels, port.brussels, BRYC, Donation Royale, Bruxelles Mobilité, Agence Bruxelles Propreté, Ville de Bruxelles.

La SAU recrute

15 octobre 2019

Pour compléter son équipe, la Société d’Aménagement Urbain cherche un(e)

Chargé(e) de projets / Zones stratégiques

CV...

Lire la suite

Delta : enquête publique sur le Plan d’Aménagement Directeur

10 octobre 2019

Du 10 octobre 2019 au 9 décembre 2019, le projet de Plan d’Aménagement Directeur (PAD) « Delta-Herrmann-Debroux » est soumis à une enquête publique par perspective.brussels dans les communes suivantes: Auderghem, Watermael-Boitsfort, Ixelles, Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-...

Lire la suite

La SAU lance une nouvelle phase de restaurations de bâtiments de l’hippodrome d’Uccle-Boitsfort

9 octobre 2019

La Société d’Aménagement Urbain (SAU) a publié un avis de marché public pour désigner l’entreprise générale qui sera chargée de la restauration de six bâtiments de l’hippodrome d’Uccle-Boitsfort.

Cette deuxième phase de restaurations casco (gros œuvre fermé)...

Lire la suite